Les énergies marines, une solution d’avenir ?

La Bretagne, en tant que première région maritime de France (elle-même possédant le deuxième espace maritime mondial !) et acteur majeur de la transition énergétique française, est bien décidée à faire des énergies maritimes renouvelables (EMR) un des fers de lance de sa politique énergétique.

 

Les EMR, de par la pluralité des vecteurs énergétiques naturels concernés, représentent un des plus importants enjeux économique et écologique des décennies à venir, et la France peut y jouer un rôle majeur à l’échelle mondiale. Les vents maritimes, les marées, les vagues, les différences de température sont autant de sources potentielles d’énergies renouvelables. Les enjeux sont multiples: les atouts géographiques de la région peuvent assurer à la Bretagne une source inépuisable d’énergie propre si le projet de développement des EMR est conduit à bien; de plus, pour réaliser son ambition, la région bretonne doit investir dans un développement industriel fort, car les EMR font appel à des innovations technologiques en plein essor.

 

Les technologies auxquelles font appel les énergies marines demandent un génie industriel conséquent, à l’instar des éoliennes flottantes et des hydroliennes. Une aubaine pour la Bretagne qui accueille un grand nombre d’entreprises couvrant toutes ces compétences, et qui bénéficie d’un engagement fort des acteurs privés et publics pour tout ce qui a attrait à la transition énergétique de la région.

Au programme: le déploiement du port de Brest, chantier important visant à développer l’activité industrielle ainsi que des nouvelles filières et ainsi conforter l’influence européenne du port. Une gigantesque ferme éolienne flottante devrait également voir le jour au large des îles bretonnes.

 

Les énergies marines renouvelables représentent non seulement un potentiel énergétique et écologique conséquent pour la région bretonne, mais sont également une source de développement économique et de création d’emploi exceptionnel du fait des infrastructures industrielles et technologiques à mettre en place, et ce pour plusieurs années.

Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai qu’une chose à dire aux vues de cet engouement pour les énergies renouvelables: la Bretagne, ça me gagne !

Laisser un commentaire