Une innovation dans les films de paillage

Les films de paillage sont utilisés de manière presque systématique dans l’agriculture, en particulier légumière. A quoi servent-ils ? A bien des choses ! Et plus particulièrement lorsqu’une innovation verte française révolutionne son utilisation.

Ces films sont disposés sur les sols agricoles pour plusieurs raisons, une des principales étant d’empêcher le développement de mauvaises herbes. Cette utilisation en fait un outil profitable dans le cadre de la culture bio, car il permet ainsi de diminuer considérablement l’utilisation d’herbicides. De plus, de tels films laissent passer l’eau de pluie dans le sol grâce à leur perméabilité, tout en limitant le phénomène d’évaporation et de refroidissement des sols.

 

Une technologie utile et multi-usage en soi, mais non biodégradable la plupart du temps. En effet, après utilisation, les films de paillage doivent être recyclés; quant aux films biodégradables (il en existe bien évidemment), ceux-ci sont trop peu utilisés de par leur coût plus élevé.

 

C’est dans ce contexte que plusieurs pôles de compétitivité ont travaillé main dans la main en Auvergne Rhône-Alpes pour développer un film biodégradables innovant. Il s’agit de Plastipolis, Céréale Vallée, et Axelera, qui grâce à leur travail commun ont créé un tout nouveau film de paillage biodégradable, aux performances identiques aux films classiques, pouvant ainsi être enfoui dans le sol après utilisation sans besoin de recyclage.

La différence avec les films biodégradables existants ? Ce nouveau film est moins cher que les films de paillage classiques ! Une telle innovation va sans doute inonder le marché d’ici peu, étant à la fois économique et écologique.